Sierra Nevada de Santa Marta Colombie : que voir, que faire, comment y aller… Pour plus d’infos, contactez dès maintenant notre équipe de spécialistes ([email protected])

Rencontre avec les indigènes Koguis qui vivent dans le village Pueblito, un site archéologique situé dans les jungles tropicales du Parc Tayrona, près de la côte Colombienne des Caraïbes .
Sabiduria partage avec nous sa vision ancestrale depuis ce lieux sacré pour les indigènes de la Sierra Nevada, pour sensibiliser et donner conscience au monde de l’importance du respect de la nature et de l’amour pour la « Tierra Madre », la mère Terre.

La Sierra Nevada de Santa Marta en quelques mots

Située au nord de la Colombie, dans les départements du Magdalena, de La Guajira et du Cesar, se trouve la majestueuse chaîne de montagne aux pics enneigés de la Sierra Nevada de Santa Marta, la plus haute montagne côtière du monde. 22 km seulement séparent ses sommets de la mer des Caraïbes. Son plus haut sommet est le pic Colon, qui s’élève à 5775 mètres.

La Sierra abrite le Parc Archéologique Teyuna (la Cité Perdue), berceau des indiens Tayronas, la plus importante civilisation indigène du pays. Environ trente mille indigènes descendants des Tayronas, appartenant aux quatre ethnies Kogi, Arhuaco, Kankuamo et Wiwa ainsi que les « frères aînés », y vivent encore. L’UNESCO a déclaré la Sierra Nevada réserve de la Biosphère et Patrimoine de l’Humanité en 1979. De nombreux travaux de récupération, de recherche et de conservation ont lieu dans le Parc.

L’activité touristique majeure est la randonnée, le long de différents sentiers historiques et culturels. La faune présente dans le parc est extrêmement riche, on y trouve le jaguar, le tapir, le cerf du paramo, le condor, le paujil, le perroquet de montagne et bien d’autres encore.

Les paysages de cette région sont enchanteurs : forêt tropicale, montagnes, sommets enneigés, cultures de café et de fleurs exotiques, piscines naturelles, cascades… La richesse de cette région est aussi sa population, ces peuples indigènes qui l’habitent depuis des siècles, possédant une culture ancestrale, mystique. La culture du café et du cacao est aussi très présente dans la région.

Histoire de la Sierra Nevada de Santa Marta

La Sierra est actuellement habitée par des groupes d’indigènes Koguis et Ljka plus connus sous le nom des Arhuacos, qui conservent leur mythologie et leurs traditions anciennes. La communauté indigène Koguis est un groupe éthique amérindien qui vit au nord de la Sierra Nevada de Santa Marta dans les vallées des fleuves Don Diego, Palomino, San Miguel et Ancho.

Ce peuple s’organise en petits villages, sous l’autorité d’un «mamo» personnage central de la culture Koguis qui incarne et fait appliquer les lois sacrées. Leur façon de vivre est restée la même depuis des décennies. Les Koguis tirent la majorité de leurs ressources de l’agriculture. En effet, leur style de vie s’inspire de leur croyance en la «Gran Madre», ou force de la nature. Selon eux la terre est une matière vivante qui doit être respectée. Ils ont pour mission de maintenir l’équilibre et l’harmonie entre l’homme et la nature. Parmi les traditions ancestrales, on peut remarquer l’activité des « mamos » et le rite de la coca.

A lire également