Tierradentro : que voir, que faire, comment y aller… Pour plus d’infos, contactez dès maintenant notre équipe de spécialistes ([email protected])

Tierradentro en quelques mots

Situé en plein coeur des Andes, à 6 heures de Popayán, Tierradentro est un lieu sacré où vivent les descendants des indigènes Paeces. Cette région est située à une hauteur de 1 700 mètres et y inclut la municipalité de San Andrés de Pisimbalá. Visiter ce territoire est l’occasion unique d’entrer en contact avec le passé mystérieux de ce peuple ancestral. À l’honneur de leurs dieux et de leurs morts, les Paeces y ont élaboré des tombes profondes et complexes décorées avec des figures géométriques peintes en blanc, rouge et noir.

Le parc archéologique de Tierradentro, déclaré Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’UNESCO, dispose également d’un excellent musée ethnographique sur la culture indigène de la région. C’est le 2ème plus important site archéologique de la Colombie. Comme San Agustín réputé pour ses statues, Tierradentro est célèbre pour ses tombes souterraines ; les archéologues y ont découvert plus d’une centaine de temples funéraires. La visite de Tierradentro reste une expérience incomparable et inoubliable en Colombie.

Les plus grandes sépultures souterraines (ou hypogées) sont la plupart du temps taillées dans du tuf (une sorte de cendre volcanique endurcie). Selon les estimations, il fallait plus d’un an pour les construire. Elles sont quelques fois décorées de motifs d’oiseaux, d’animaux ou de dessins géométriques. Leurs tailles dépendent des caractéristiques et formes des terrains dans lesquelles elles ont été construites.

L’organisation sociale des peuples de la Tierradentro est assez similaire de celle de San Agustín entre autre dans les domaines de l’agriculture, et des cultes religieux et funéraires.

Histoire de Tierradentro

Le nom de « Tierradentro » (Terre de l’intérieur) est apparu à l’époque des conquistadors, qui baptisèrent cette région ainsi en raison de sa topographie faite de nombreux noeuds montagneux et de canyons profonds, donnant l’impression d’être enfermé dans les montagnes.

Les indigènes Paece (également appelés Nasa) occupaient cette région bien avant l’arrivée des espagnols. Les Conquistadors éprouvèrent de grandes difficultés à pénétrer dans cette région montagneuse où les indigènes opposèrent une très grande résistance. Aujourd´hui encore, ce peuple occupe cette région. Ils y cultivent les bananes, le café, les oranges et le manioc grâce aux terres fertiles dont jouie la région.

A lire également