Sierra La Macarena


Destinations correspondantes à cette zone...
Voir toutes les destinations

La Serranía de la Macarena est une chaîne de montagnes dans le département du Meta au contrefort andin de la forêt amazonienne. On y trouve trois écosystèmes : l’Andin, l’Amazonien et l’Oronoquien. La région possède une grande biodiversité et de nombreuses espèces d’endémisme. Des fourmiliers, des jaguars, de pumas, des cervidés, huit espèces de singes, 500 espèces d’oiseaux, 1200 espèces d’insectes et 100 espèces de reptiles vivent ici, ainsi que 48 espèces d’orchidées.

Le fleuve coloré de Caño Cristales – qui est mondialement connu – prend sa source ici. Il y a également des cascades énormes et impressionantes, comme la Cascade de Cano Cristales, le Salto de Yarumales, le Salto de Mico, etc. En outre, la Sierra a des pétroglyphes d’anciennes cultures et constitue une des plus anciennes formations de la Colombie.

Partant de l’est de la cordillère des Andes jusqu’au Venezuela, s’étendent à perte de vue des grandes plaines herbeuses traversées par une multitude de rivières et cours d’eau. Ce sont les Llanos, la « savane Colombienne ». Ces grands espaces sont peu peuplés et l’élevage extensif (zébus) y fait figure d’activité principale au sein d’immenses ranchs. Le moyen de transport le plus adapté dans cette région reste encore le cheval. Les routes partant vers le Venezuela se transforment en pistes, et sont seulement empruntées par des cavaliers guidant leurs troupeaux. Un air de Far West règne dans cette région de Colombie et lui confère une ambiance particulière et une culture distincte. On associe les llaneros à leur chapeau de paille typique, au rodeo coleo (rodeo local), au jorop (danse local) et à la musique locale appelée musica llanera (avec de la harpe). L’écosystème de cette région est particulièrement riche (plus de 100 espèces de mammifères et plus de 700 espèces d’oiseaux sont répertoriées). Certaines espèces en voie d’extinction y subsistent encore comme le crocodile et la tortue de l’Orénoque. C’est un des seuls endroits en Colombie où l’on peut observer la faune lors d’un safari.

La région est longtemps restée fermée aux étrangers et aux visiteurs en général, mais aujourd’hui la plupart des grandes villes comme Villavicencio, Puerto Lopez et Puerto Gaitan sont sécurisées. 

HISTOIRE 

Pendant plus de trois siècles, la région des Llanos est restée ignorée par les conquérants, qui ont favorisé le développement et l’occupation des plaines côtières. Les obstacles naturels présents dans la région, comme le fleuve de l’Orénoque au débit rapide et important, ou encore le climat lourd, ont longtemps freinés le développement de la zone et dissuadés les migrants de s’y installer. Un petit groupe d’habitants venu de l’est de Bogota s’y installa cependant au début des années 1840. Les habitants des Llanos, de formidables cavaliers, contribuèrent amplement à la lutte pour l’indépendance du pays au côté de Bolivar.

Photos correspondantes à cette zone...

Découvrez les autres photos liées...
Voir plus de photos