Lebreton

Colombie 2016

Jeudi, Août 25, 2016
Número de días: 
23
Calificación General: 
5
Relación Precio/Calidad: 
4
Average: 4 (1 vote)
Relación con el Asesor: 
5
Average: 5 (1 vote)
Documentos e Información del Viaje: 
3
Average: 3 (1 vote)
Alojamientos: 
3
Average: 3 (1 vote)
Comidas y Restaurantes: 
4
Average: 4 (1 vote)
Transporte Local: 
5
Average: 5 (1 vote)
Guía y Actividades: 
4
Average: 4 (1 vote)
Puntualidad de los Servicios: 
5
Average: 5 (1 vote)
Turismo responsable: nuestro compromiso : 
5
Average: 5 (1 vote)
Tu país de origen : 
Un joli retour aux sources
Agence sérieuse et réactive
Destinations principales visitées par Lebreton
public://barichara_1_1.jpg
Barichara
Perché sur le sommet du canyon de la rivière Suarez, avec un point de vue privilégié sur la région et un climat presque parfait, Barichara est sûrement le plus beau village de Colombie. Son architecture tout en pierre et son héritage culturel en font un village original, unique en son genre. Barichara est aussi l'inspiration d’artistes de talent qui ouvrent les portes de leurs ateliers à toute personne voulant emporter un souvenir artisanal, magique et inoubliable de cette région et de la créativité de sa population. Découvrez lors d’une ballade à pied ses ateliers d’artisans qui font la renommée de la ville, particulièrement les tailleurs de pierre, les ateliers travaillant la fique, les fabriques de cigares à la main… Mais aussi ses églises (l’Immaculée Conception sur la place principale, la Chapelle de Santa Barbara au nord) et son cimetière taillé dans la pierre locale. Faites une halte au mirador de Suarez et admirez la vue sur le fleuve du même nom s’écoulant au fond du canyon. Le sentier royal de la colonisation vous mènera de Barichara au petit village colonial de Guane. Un sentier pavé de 9km que vous pouvez parcourir en deux heures environ. Une fois à Guane, une visite du musée archéologique et paléontologique s’impose, afin d’y admirer fossiles et vestiges de la civilisation indigène. D’autres lieux chargés d’histoire peuvent aussi être découverts comme le village de Cabrera ou le canyon du Chichamocha sur d’anciennes routes indigènes. Barichara est plutôt calme en semaine et plus animé le week-end. Le village est particulièrement bien éclairé le soir, ce qui rend les ballades en soirée très agréables.

Voir plus
public://bogota2_1_0.jpg
Bogotá
Bogotá, la capitale de la Colombie, est située dans la région du Cundinamarca au centre du pays à une altitude de 2 600 mètres. C'est un centre culturel et économique incontournable du pays mais également une métropole dynamique ou convergent des personnes venant de tous horizons. La ville, qui avoisine les 8 millions d’habitants, possède de nombreux attraits touristiques comme le quartier colonial de la Candelaria, la place Bolivar, ses musées, ses monuments historiques, ses centres commerciaux et une gastronomie nationale et internationale réputée. Bogotá s'est récemment transformée en une destination privilégiée pour la célébration d’événements culturels et un important centre d'affaires en Amérique Latine. La capitale s'étend le long d’un massif montagneux, à l'est, formant des collines (très pratique pour se repérer). Bogotá est devenu avec le temps une ville moderne avec de vastes espaces publics, le plus grand réseau de piste cyclable d'Amérique Latine et un système efficace de transport en commun : le Transmilenio. Cela ressemble à un métro mais desservi par des longs bus rouges pouvant accueillir jusqu'à 150 passagers. Il y a également les petits bus urbains qui sillonnent les rues nuits et jours. Site officiel du tourisme de la ville : www.bogotaturismo.gov.co.

Voir plus
public://sierra_nevada_de_santa_marta1_1.jpg
La Sierra Nevada de Santa Marta
Située au nord de la Colombie, dans les départements du Magdalena, de La Guajira et du Cesar, se trouve la majestueuse chaîne de montagne aux pics enneigés de la Sierra Nevada de Santa Marta, la plus haute montagne côtière du monde. 22 km seulement séparent ses sommets de la mer des Caraïbes. Son plus haut sommet est le pic Colon, qui s'élève à 5775 mètres. La Sierra abrite le Parc Archéologique Teyuna (la Cité Perdue), berceau des indiens Tayronas, la plus importante civilisation indigène du pays. Environ trente mille indigènes descendants des Tayronas, appartenant aux quatre ethnies Kogi, Arhuaco, Kankuamo et Wiwa ainsi que les « frères aînés », y vivent encore. L'UNESCO a déclaré la Sierra Nevada réserve de la Biosphère et Patrimoine de l'Humanité en 1979. De nombreux travaux de récupération, de recherche et de conservation ont lieu dans le Parc. L'activité touristique majeure est la randonnée, le long de différents sentiers historiques et culturels. La faune présente dans le parc est extrêmement riche, on y trouve le jaguar, le tapir, le cerf du paramo, le condor, le paujil, le perroquet de montagne et bien d'autres encore. Les paysages de cette région sont enchanteurs : forêt tropicale, montagnes, sommets enneigés, cultures de café et de fleurs exotiques, piscines naturelles, cascades… La richesse de cette région est aussi sa population, ces peuples indigènes qui l'habitent depuis des siècles, possédant une culture ancestrale, mystique. La culture du café et du cacao est aussi très présente dans la région.

Voir plus
public://minca_3_1.jpg
Minca et San lorenzo
Minca est un petit village situé à côté de la Sierra Nevada de Santa Marta, à 15km de Santa Marta. Des cascades et des piscines naturelles font tout le charme de ce petit village montagneux entouré d’une nature sauvage. Il est réputé pour son café organique et après avoir passé quelque temps à Santa Marta, on apprécie les températures un peu plus rafraîchissantes de Minca. C’est l’endroit idéal pour faire de la randonnée, du vélo en montagne, et observer les oiseaux. La région possède plus de 300 espèces d’oiseaux et les paysages y sont incroyables. Vous pouvez monter jusqu’à San Lorenzo, qui se trouve à 2600 mètres d’altitude, afin de bénéficier d’une vue panoramique sur les pics enneigés de Colon et Bolivar, les pics les plus hauts du monde en bord de mer.

Voir plus
public://popayan1_1.jpg
Popayán, Silvia et Parque Puracé
Considérée comme la capitale religieuse de la Colombie, la ville de Popayán compte le plus grand nombre d’église par habitant, construites pendant les 17 et 18ème siècles. Elle est située dans la vallée verdoyante de Pubenza, au pied du volcan Puracé. C’est une des villes coloniales les mieux conservées du pays bien que partiellement détruite par un tremblement de terre dans les années 80. Avec ses églises baroques et ses somptueuses rues en pierre, la ville est illuminée par ses maisons coloniales aux murs blancs, aux balcons de fer forgé et aux buissons fleuris. Le centre de Popayán constitue un patrimoine historique architectonique réputé mondialement. De nombreux volcans en activité sont visibles dans la région de Popayán. La ville de Popayán a été la première ville à être nommée ville UNESCO de la gastronomie. Les riches plats et ingrédients traditionnels de Popayán sont pour la ville une ressource unique dans le domaine de la gastronomie. On peut citer les excellentes « empanadas de pipian ». Popayan a été fondé en 1537 par Sebastián de Belalcázar au pied du volcan Puracé. L’origine de son nom provient de la langue indigène Pupayam et veut dire « hameau ». Le village a été fondé lorsque la route commerciale qui reliait Quito (Equateur) avec la côte caribéenne fût construite. La région doit sa richesse à sa position stratégique. Des rues pavées et des maisons colorées avec leur beau balcon font que Popayan soit une des plus belles villes coloniales. La Semaine Sainte est l’époque la plus intéressante et la plus animée pour visiter ce ville. De superbes processions défilent tout au long des rues et attirent des milliers de visiteurs. D’ailleurs Popayan est considéré comme le cœur religieux de la Colombie. A 45 kilomètres de Popayan se trouve le Parc National Puracé, qui avec ses 800 000 hectares est le plus grand parc de la cordillère andine. Le parc est composé de sommets enneigés, de volcans, de lacs et d’une flore et d'une faune très diverse. Les quatre rivières plus importantes de Colombie naissent également ici : la rivière Magdalena, le Cauca, la Patía et la Caqueta. Lors d’une simple promenade dans le parc, on peut voir des sites tels que le volcan Puracé, les Termales de San Juan et les cascades de Bedón et Nicolás. Le volcan Puracé est le seul volcan actif sur lequel on peut encore grimper jusqu’au sommet. Il faut néanmoins préciser que l’ascension est assez difficile : on monte à 4 760 mètres de hauteur et la randonnée est de 7 à 9 heures. A 60 km de Popayán se trouve le village authentique de Silvia. C’est le village indigène des Guambainos, qui habitent dans les villages aux alentours de Silvia. Ils sont vêtus de leurs magnifiques vêtements traditionaux : des jupes longues, ponchos et écharpes. Les femmes portent des colliers impressionnants qui sont généralement composés de pierres blanches. Tous les mardis, ils vendent leurs produits agricoles au marché de Silvia.

Voir plus
public://valle_del_cocora_1_1.jpg
Salento - Valle del Cocora
La Vallée de Cocora – Salento est l'une des destinations les plus importantes du département de Quindío et de la Région du Café. Ses magnifiques paysages font de cette région un endroit attractif pour les touristes. Pendant toute l’année la température moyenne est de 15°C. La température maximale est d’environ 25°C. La Vallée de Cocora se caractérise par des forêts de nuage et une faune et une flore très diversifiées, dont les palmiers de cires – des arbres originaires des hautes vallées andines – sont les plus connus de cette région.

Voir plus
public://san_agustin_1_1.jpg
San Agustín
San Agustín est un village traditionnel très accueillant situé au coeur de la grande cordillère des Andes au sud de la Colombie. On y découvre la plus grande zone archéologique du pays avec ses gigantesques et imposantes statues de pierres, ses reliefs, ses tumulus funéraires, ses chemins en pierre et ses terrasses, des vestiges unique d'une mystérieuse civilisation précolombienne disparue bien avant l'arrivée des espagnols. Balades à cheval à la découverte de paysages extrêmement variés et rafting sur le puissant fleuve Magdalena sont quelque unes des nombreuses activités que l'on peut réaliser dans ce lieu mythique, incontournable pour les passionnés d'histoire et d’archéologie. Le département du Huila est passé depuis peu 1ère production de café du pays. On peut y trouver également des fincas ou haciendas.

Voir plus
public://santa_marta_1_1.jpg
Santa Marta
Capitale du département de Magdalena, Santa Marta se situe sur la côte Caraïbe au nord de la Colombie, entre Barranquilla et Ríohacha. La ville est un bon point de connexion lors d'un circuit dans le pays grâce à son aéroport et sa situation sur la côte Caraïbe. C'est l'une des principales villes touristiques de cette côte. Sa situation, entre la Sierra Nevada et la côte Caraïbe, rend cette ville attractive notamment pour découvrir la large variété de faune et flore présente dans cette région. Sans oublier le patrimoine historique et culturel de Santa Marta, avec son architecture coloniale et ses monuments tels que la Cathédrale Basilica de Santa Marta. Il s'agit de l'une des plus importantes destinations touristiques de la côte Caraïbes. En tant que ville des Caraïbes, Santa Marta à longtemps subit les attaques répétitives de pirates anglais, français et hollandais. La ville est donc chargée d'Histoire et de légendes. L'une d'entres elle raconte que sa cathédrale renferme le cœur du célèbre Simón Bolívar.

Voir plus
public://tatacoa_2_1.jpg
Le Désert de la Tatacoa et Neiva
Le Désert de la Tatacoa se situe dans le nord du département de Huila. Il est considéré comme la deuxième zone la plus aride en Colombie. C’est une région avec beaucoup d'érosion et de canyons asséchés. Ce désert se caractérise par des couleurs grise, et ocre et par le vert des cactus qui s’y trouvent. La température est de 13°C la nuit et de 40°C la journée. Puisqu’il s’agit d’un désert, il y a très peu d’animaux et peu de végétation. Parmi les quelques animaux que l’on y retrouve, il y a les aigles, les lézards, les scorpions, les araignées, les tortues et les rongeurs.

Voir plus
public://parque_tayrona_4_1.jpg
Le Parc de Tayrona
Situé entre Santa Marta et Ríohacha, sur la côte Caraïbe, le Parc National Naturel de Tayrona est l'un des parcs les plus visités de Colombie. Ce lieu abrite une grande variété d'espèces animales et végétales. L'altitude varie de 0 à 900 mètres dans tout le parc. Sur les 15 000 hectares que compte le parc, seulement 3000 correspondent à des zones maritimes dans la mer des Caraïbes. De multiples activités sont réalisables dans cette région : faire des randonnées, profiter d’un grand choix de plages (les plus belles du pays), visiter le musée, découvrir des ruines archéologiques comme au « Pueblito Chairama », faire de la plongée ou du snorkeling… La région offre un paysage de jungle tropicale, avec de nombreux arbres centenaires et une végétation luxuriante. Les habitants du parc sont majoritairement d'origine métisse et vivent du tourisme et de la pêche. Le parc comprend également de nombreux lieux sacrés appartenant aux communautés indigènes habitant la Sierra Nevada de Santa Marta.

Voir plus
public://plaza_mayor_villa_de_leyva1.jpg
Villa de Leyva
Considéré comme l'un des plus beaux villages coloniaux de Colombie, Villa de Leyva semble être resté figé dans le temps. Déclarée monument national en 1954, la ville a su conserver tout son charme colonial, comme en témoigne son architecture typique caractérisée par ses bâtisses aux murs de chaux, ses rues en pavées, sa majestueuse Plaza Mayor (la plus grande de Colombie)... L'afflux récent de visiteurs dans la région a sensiblement modifié l'activité interne du village où de nombreux hôtels boutiques, ses galeries d’art, ses restaurants gastronomiques et échoppes d’artisanat local ont vu le jour. La ville est aussi la destination favorite des habitants de Bogotá qui aiment y passer leurs week-ends. Malgré ces évolutions, la ville reste encore très traditionnelle et offre de nombreuses possibilités de visites et d'activités diverses : musées, festivals, artisanat, randonnées, balades à cheval, sports... Le Boyacá, est une région aux paysages arides et désertiques, l'assèchement des sols ayant été entrainé par la plantation d'oliviers et d'eucalyptus dans la région par les espagnols à l'époque de la colonisation. C'est aussi une région laitière dans l'altiplano (région de plaines).

Voir plus
Certains hôtels visités par Lebreton:

Mes impressions de la Colombie

C'était notre 2nd voyage. On imagine déjà le 3eme dans quelques annees

Mes endroits préférés

Difficile à dire... la ville de Santa Marta est ce qui nous a le moins plu.
Ecoutez les autres voyageurs d'Aventure Colombia
Alain
14 Mai 2015
L'accueil chaleureux de la population
4
Margaux
14 Mai 2015
Super voyage dans le sud de la Colombie et dans la région du café
5
Emmanuel
14 Mai 2015
Séjour que je conseille à tous
5