Destinations

Destinations en Colombie

Bienvenue à notre page destinations!

La Colombie vous offre une infinité de possibilités de voyages par sa riche diversité. Vous pourrez explorer des paysages allant des montagnes enneigées, en passant par des déserts, plages paradisiaques, parcs naturels, forêts tropicales, villes modernes, villages coloniaux ou ethniques, îles ou plaines luxuriantes. Nous vous emmènerons hors des sentiers battus, au plus près des habitants et au-delà des clichés. Laissez-vous surprendre et découvrez le voyage qui vous correspond.

, , ,
Carthagène des Indes, située en bord de mer sur la côte Caraïbe, est la capitale du département Bolivar. Fondée en 1533 par Pedro de Heredia, Carthagène est la 5ème ville la plus peuplée de Colombie. Elle est entourée d’une grande muraille qui la protégeait des invasions pirates. Carthagène est une ville pleine de contradictions et d'enchantements. Son architecture, ses magnifiques maisons coloniales et ses rues pittoresques embaumées par des senteurs de fruits tropicaux et une délicieuse brise marine font le charme unique de cette illustre cité, considérée comme la plus belle ville coloniale d’Amérique du Sud. Les douces nuits de Carthagène, illuminées de couleurs qui contrastent avec son histoire coloniale, en font la destination idéale pour les adeptes du romantisme. La ville se divise en deux parties, la vieille ville ou «ciudad amurallada » et une zone plus moderne remplie de gratte ciels : « Boca Grande ». Entourée de plages, Boca Grande accueille principalement de grands hôtels et des centres commerciaux.

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
Considéré comme l'un des plus beaux villages coloniaux de Colombie, Villa de Leyva semble être resté figé dans le temps. Déclarée monument national en 1954, la ville a su conserver tout son charme colonial, comme en témoigne son architecture typique caractérisée par ses bâtisses aux murs de chaux, ses rues en pavées, sa majestueuse Plaza Mayor (la plus grande de Colombie)... L'afflux récent de visiteurs dans la région a sensiblement modifié l'activité interne du village où de nombreux hôtels boutiques, ses galeries d’art, ses restaurants gastronomiques et échoppes d’artisanat local ont vu le jour. La ville est aussi la destination favorite des habitants de Bogotá qui aiment y passer leurs week-ends. Malgré ces évolutions, la ville reste encore très traditionnelle et offre de nombreuses possibilités de visites et d'activités diverses : musées, festivals, artisanat, randonnées, balades à cheval, sports... Le Boyacá, est une région aux paysages arides et désertiques, l'assèchement des sols ayant été entrainé par la plantation d'oliviers et d'eucalyptus dans la région par les espagnols à l'époque de la colonisation. C'est aussi une région laitière dans l'altiplano (région de plaines).

Voir destination
, , ,
Situé entre Santa Marta et Ríohacha, sur la côte Caraïbe, le Parc National Naturel de Tayrona est l'un des parcs les plus visités de Colombie. Ce lieu abrite une grande variété d'espèces animales et végétales. L'altitude varie de 0 à 900 mètres dans tout le parc. Sur les 15 000 hectares que compte le parc, seulement 3000 correspondent à des zones maritimes dans la mer des Caraïbes. De multiples activités sont réalisables dans cette région : faire des randonnées, profiter d’un grand choix de plages (les plus belles du pays), visiter le musée, découvrir des ruines archéologiques comme au « Pueblito Chairama », faire de la plongée ou du snorkeling… La région offre un paysage de jungle tropicale, avec de nombreux arbres centenaires et une végétation luxuriante. Les habitants du parc sont majoritairement d'origine métisse et vivent du tourisme et de la pêche. Le parc comprend également de nombreux lieux sacrés appartenant aux communautés indigènes habitant la Sierra Nevada de Santa Marta.

Voir destination
, , , ,
Santa Cruz de Mompox ou Mompós est situé au nord de la Colombie, au sud du département de Bolivar à l'intérieure de la Côte Caraïbe. Surnommée la « savane des caraïbes », cette ville est l'un des plus beaux joyaux de l'époque coloniale. Mompox a été déclaré patrimoine culturel et religieux de l'humanité par l'UNESCO. C'est une destination peu connue et cachée dans la savane des caraïbes au milieu de la dépression momposina qui joint le fleuve Magdalena et le fleuve Cauca. Cette ville a la particularité d'être entourée d'eau, elle se trouve sur une île, sur le fleuve Magdalena et de conserver une très belle architecture coloniale. Ville religieuse par excellence, Mompós est aussi le berceau de la Cumbia et est le symbole de tout l'imaginaire qui entoure les œuvres de Garcia Marquez, et tout particulièrement son oeuvre Macondo.

Voir destination
, , ,
Capitale du département de Magdalena, Santa Marta se situe sur la côte Caraïbe au nord de la Colombie, entre Barranquilla et Ríohacha. La ville est un bon point de connexion lors d'un circuit dans le pays grâce à son aéroport et sa situation sur la côte Caraïbe. C'est l'une des principales villes touristiques de cette côte. Sa situation, entre la Sierra Nevada et la côte Caraïbe, rend cette ville attractive notamment pour découvrir la large variété de faune et flore présente dans cette région. Sans oublier le patrimoine historique et culturel de Santa Marta, avec son architecture coloniale et ses monuments tels que la Cathédrale Basilica de Santa Marta. Il s'agit de l'une des plus importantes destinations touristiques de la côte Caraïbes. En tant que ville des Caraïbes, Santa Marta à longtemps subit les attaques répétitives de pirates anglais, français et hollandais. La ville est donc chargée d'Histoire et de légendes. L'une d'entres elle raconte que sa cathédrale renferme le cœur du célèbre Simón Bolívar.

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
Bogotá, la capitale de la Colombie, est située dans la région du Cundinamarca au centre du pays à une altitude de 2 600 mètres. C'est un centre culturel et économique incontournable du pays mais également une métropole dynamique ou convergent des personnes venant de tous horizons. La ville, qui avoisine les 8 millions d’habitants, possède de nombreux attraits touristiques comme le quartier colonial de la Candelaria, la place Bolivar, ses musées, ses monuments historiques, ses centres commerciaux et une gastronomie nationale et internationale réputée. Bogotá s'est récemment transformée en une destination privilégiée pour la célébration d’événements culturels et un important centre d'affaires en Amérique Latine. La capitale s'étend le long d’un massif montagneux, à l'est, formant des collines (très pratique pour se repérer). Bogotá est devenu avec le temps une ville moderne avec de vastes espaces publics, le plus grand réseau de piste cyclable d'Amérique Latine et un système efficace de transport en commun : le Transmilenio. Cela ressemble à un métro mais desservi par des longs bus rouges pouvant accueillir jusqu'à 150 passagers. Il y a également les petits bus urbains qui sillonnent les rues nuits et jours. Site officiel du tourisme de la ville : www.bogotaturismo.gov.co.

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
Située dans une vallée entourée de montagnes à 1475 m d’altitude, Medellín, la deuxième ville du pays, est considérée comme la capitale économique. Depuis la fin des cartels de drogue, la ville s’est rapidement transformée pour devenir la plus dynamique du pays. Les secteurs attractifs de cette métropole sont très bien desservis par un confortable et rapide système de métro, unique en Colombie. La ville compte 3 700 000 habitants. On les appelle les « Paisas » et ce sont les plus grands commerçants du pays. La ville de l'éternel printemps comme la surnomme ses habitants, aimables et travailleurs, est aussi réputée pour la richesse de ses activités culturelles, la grande diversité de musées, théâtres, galeries d'art, une vie nocturne très active avec le tango et ses nombreux bars et discothèques. Medellin, capitale du département d'Antioquia, est également celle du textile et de la mode. Un salon : le Colombiamoda est le plus important dans son secteur et attire chaque année plus de 1 400 acheteurs internationaux venant de 21 pays et plus de 6 000 acheteurs du pays.

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
Perché sur le sommet du canyon de la rivière Suarez, avec un point de vue privilégié sur la région et un climat presque parfait, Barichara est sûrement le plus beau village de Colombie. Son architecture tout en pierre et son héritage culturel en font un village original, unique en son genre. Barichara est aussi l'inspiration d’artistes de talent qui ouvrent les portes de leurs ateliers à toute personne voulant emporter un souvenir artisanal, magique et inoubliable de cette région et de la créativité de sa population. Découvrez lors d’une ballade à pied ses ateliers d’artisans qui font la renommée de la ville, particulièrement les tailleurs de pierre, les ateliers travaillant la fique, les fabriques de cigares à la main… Mais aussi ses églises (l’Immaculée Conception sur la place principale, la Chapelle de Santa Barbara au nord) et son cimetière taillé dans la pierre locale. Faites une halte au mirador de Suarez et admirez la vue sur le fleuve du même nom s’écoulant au fond du canyon. Le sentier royal de la colonisation vous mènera de Barichara au petit village colonial de Guane. Un sentier pavé de 9km que vous pouvez parcourir en deux heures environ. Une fois à Guane, une visite du musée archéologique et paléontologique s’impose, afin d’y admirer fossiles et vestiges de la civilisation indigène. D’autres lieux chargés d’histoire peuvent aussi être découverts comme le village de Cabrera ou le canyon du Chichamocha sur d’anciennes routes indigènes. Barichara est plutôt calme en semaine et plus animé le week-end. Le village est particulièrement bien éclairé le soir, ce qui rend les ballades en soirée très agréables.

Voir destination
, , ,
Region: Les Llanos
Caño Cristales est un site naturel exceptionnel et surprenant, comptant probablement parmi les plus beaux du monde. Son écosystème unique est très fragile et fait à présent partie du Parc National Naturel Sierra de la Macarena. Cette succession de cascades et de formations rocheuses offre un spectacle coloré dû aux plantes aquatiques préhistoriques (le site est en effet une formation géologique datant d'avant la création de la cordillère des Andes) de couleurs jaunes, rouges, vertes et bleues qui tapissent les roches. Cela lui confère d'ailleurs le nom de fleuve aux cinq couleurs. Le site est le plus intéressant lors de la saison des pluies, de Juin à Novembre. C'est à cette période que le fleuve est le plus beau. La rivière se divise en deux bras importants : Le long du bras gauche, on peut apprécier les fameuses chutes de Los Hoyos, les cascades La Virgen, Los Cuarzos et enfin Los Pianos, une cascade sur plusieurs niveaux. Sur le bras droit de la rivière, on peut remonter jusqu’à Las Tablas de la Ley, Pozo Cuadrado, Las Escaleras, pour découvrir la cascade du Salto del Aguila. Le climat chaud permet également de se baigner et de plonger dans les piscines naturelles multicolores. On y accède depuis le village de la Macarena en remontant le fleuve Guayavero en lancha (petite embarcation à moteur) puis en 4x4.

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
San Agustín est un village traditionnel très accueillant situé au coeur de la grande cordillère des Andes au sud de la Colombie. On y découvre la plus grande zone archéologique du pays avec ses gigantesques et imposantes statues de pierres, ses reliefs, ses tumulus funéraires, ses chemins en pierre et ses terrasses, des vestiges unique d'une mystérieuse civilisation précolombienne disparue bien avant l'arrivée des espagnols. Balades à cheval à la découverte de paysages extrêmement variés et rafting sur le puissant fleuve Magdalena sont quelque unes des nombreuses activités que l'on peut réaliser dans ce lieu mythique, incontournable pour les passionnés d'histoire et d’archéologie. Le département du Huila est passé depuis peu 1ère production de café du pays. On peut y trouver également des fincas ou haciendas.

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
Situé en plein coeur des Andes, à 6 heures de Popayán, Tierradentro est un lieu sacré où vivent les descendants des indigènes Paeces. Cette région est située à une hauteur de 1 700 mètres et y inclut la municipalité de San Andrés de Pisimbalá. Visiter ce territoire est l'occasion unique d'entrer en contact avec le passé mystérieux de ce peuple ancestral. À l'honneur de leurs dieux et de leurs morts, les Paeces y ont élaboré des tombes profondes et complexes décorées avec des figures géométriques peintes en blanc, rouge et noir. Le parc archéologique de Tierradentro, déclaré Patrimoine Culturel de l'Humanité par l'UNESCO, dispose également d'un excellent musée ethnographique sur la culture indigène de la région. C’est le 2ème plus important site archéologique de la Colombie. Comme San Agustín réputé pour ses statues, Tierradentro est célèbre pour ses tombes souterraines ; les archéologues y ont découvert plus d'une centaine de temples funéraires. La visite de Tierradentro reste une expérience incomparable et inoubliable en Colombie. Les plus grandes sépultures souterraines (ou hypogées) sont la plupart du temps taillées dans du tuf (une sorte de cendre volcanique endurcie). Selon les estimations, il fallait plus d'un an pour les construire. Elles sont quelques fois décorées de motifs d'oiseaux, d'animaux ou de dessins géométriques. Leurs tailles dépendent des caractéristiques et formes des terrains dans lesquelles elles ont été construites. L'organisation sociale des peuples de la Tierradentro est assez similaire de celle de San Agustín entre autre dans les domaines de l'agriculture, et des cultes religieux et funéraires.

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
Considérée comme la capitale religieuse de la Colombie, la ville de Popayán compte le plus grand nombre d’église par habitant, construites pendant les 17 et 18ème siècles. Elle est située dans la vallée verdoyante de Pubenza, au pied du volcan Puracé. C’est une des villes coloniales les mieux conservées du pays bien que partiellement détruite par un tremblement de terre dans les années 80. Avec ses églises baroques et ses somptueuses rues en pierre, la ville est illuminée par ses maisons coloniales aux murs blancs, aux balcons de fer forgé et aux buissons fleuris. Le centre de Popayán constitue un patrimoine historique architectonique réputé mondialement. De nombreux volcans en activité sont visibles dans la région de Popayán. La ville de Popayán a été la première ville à être nommée ville UNESCO de la gastronomie. Les riches plats et ingrédients traditionnels de Popayán sont pour la ville une ressource unique dans le domaine de la gastronomie. On peut citer les excellentes « empanadas de pipian ». Popayan a été fondé en 1537 par Sebastián de Belalcázar au pied du volcan Puracé. L’origine de son nom provient de la langue indigène Pupayam et veut dire « hameau ». Le village a été fondé lorsque la route commerciale qui reliait Quito (Equateur) avec la côte caribéenne fût construite. La région doit sa richesse à sa position stratégique. Des rues pavées et des maisons colorées avec leur beau balcon font que Popayan soit une des plus belles villes coloniales. La Semaine Sainte est l’époque la plus intéressante et la plus animée pour visiter ce ville. De superbes processions défilent tout au long des rues et attirent des milliers de visiteurs. D’ailleurs Popayan est considéré comme le cœur religieux de la Colombie. A 45 kilomètres de Popayan se trouve le Parc National Puracé, qui avec ses 800 000 hectares est le plus grand parc de la cordillère andine. Le parc est composé de sommets enneigés, de volcans, de lacs et d’une flore et d'une faune très diverse. Les quatre rivières plus importantes de Colombie naissent également ici : la rivière Magdalena, le Cauca, la Patía et la Caqueta. Lors d’une simple promenade dans le parc, on peut voir des sites tels que le volcan Puracé, les Termales de San Juan et les cascades de Bedón et Nicolás. Le volcan Puracé est le seul volcan actif sur lequel on peut encore grimper jusqu’au sommet. Il faut néanmoins préciser que l’ascension est assez difficile : on monte à 4 760 mètres de hauteur et la randonnée est de 7 à 9 heures. A 60 km de Popayán se trouve le village authentique de Silvia. C’est le village indigène des Guambainos, qui habitent dans les villages aux alentours de Silvia. Ils sont vêtus de leurs magnifiques vêtements traditionaux : des jupes longues, ponchos et écharpes. Les femmes portent des colliers impressionnants qui sont généralement composés de pierres blanches. Tous les mardis, ils vendent leurs produits agricoles au marché de Silvia.

Voir destination
, , , ,
Region: Les Andes
Faire une randonnée dans la Sierra Nevada del Cocuy c'est pénétrer l'esprit et le coeur des Andes colombiennes. Sommets de silence, glaciers et neiges éternelles, lacs en altitude aux multiples couleurs et surprenante végétation... Dans la beauté sauvage de ces territoires éloignés vivent encore quelques montagnards et agriculteurs : des gens humbles, simples et travailleurs. Le parc national du Cocuy s'étend sur une superficie d'environ 306 000 ha avec des altitudes moyennes de plus de 4.000 m et des sommets enneigés allant jusqu'à 5350 m. Il compte 20 sommets aux neiges éternelles, de hautes falaises et des lacs en altitude. Grâce à son climat et sa topographie, la Sierra Nevada del Cocuy possède une grande biodiversité (la Colombie est le 2ème pays au monde avec le plus de biodiversité) avec un écosystème du « Páramo », une végétation composée de mousse qui regorgent d'une grande quantité d'eau. On retrouve cet écosystème dans seulement 4 pays dans le monde : l'Equateur, le Pérou, le Venezuela et le Kenya, surtout sur la ligne au milieu de l’équateur. Cette région est particulièrement connue pour ses « Frailejones » qui sont des plantes à grandes feuilles duveteuses, avec des fleurs. La faune, elle, comprend des ours à lunette, des pumas, des cerfs de Virginie et le célèbre condor des Andes qui représente le symbole de la Colombie.

Voir destination
, , ,
Située au nord de la Colombie, dans les départements du Magdalena, de La Guajira et du Cesar, se trouve la majestueuse chaîne de montagne aux pics enneigés de la Sierra Nevada de Santa Marta, la plus haute montagne côtière du monde. 22 km seulement séparent ses sommets de la mer des Caraïbes. Son plus haut sommet est le pic Colon, qui s'élève à 5775 mètres. La Sierra abrite le Parc Archéologique Teyuna (la Cité Perdue), berceau des indiens Tayronas, la plus importante civilisation indigène du pays. Environ trente mille indigènes descendants des Tayronas, appartenant aux quatre ethnies Kogi, Arhuaco, Kankuamo et Wiwa ainsi que les « frères aînés », y vivent encore. L'UNESCO a déclaré la Sierra Nevada réserve de la Biosphère et Patrimoine de l'Humanité en 1979. De nombreux travaux de récupération, de recherche et de conservation ont lieu dans le Parc. L'activité touristique majeure est la randonnée, le long de différents sentiers historiques et culturels. La faune présente dans le parc est extrêmement riche, on y trouve le jaguar, le tapir, le cerf du paramo, le condor, le paujil, le perroquet de montagne et bien d'autres encore. Les paysages de cette région sont enchanteurs : forêt tropicale, montagnes, sommets enneigés, cultures de café et de fleurs exotiques, piscines naturelles, cascades… La richesse de cette région est aussi sa population, ces peuples indigènes qui l'habitent depuis des siècles, possédant une culture ancestrale, mystique. La culture du café et du cacao est aussi très présente dans la région.

Voir destination
, , , ,
L'archipel de San Andres, Providencia et Santa Catalina est un département colombien situé au milieu de la mer des Caraïbes, à 775 Km au nord-est des côtes. La capitale de ce département est San Andrès. Cet ensemble est considéré comme un lieu paradisiaque possédant les plus belles plages de Colombie voire des Caraïbes. L'archipel a été déclaré Réserve biologique de la flore marine, et le parc national naturel de Old providence et McBean Lagoon a été créé pour protéger sa biodiversité. La population de cet archipel est estimée à 70.554 habitants. La langue principale est le créole, le sanadresano, l'espagnol et l'anglais. La culture du reggae y est très importante. L'île de San Andres est le lieu balnéaire par excellence du continent Latino Américain. L'île de Providencia est beaucoup plus typique, et ses constructions sont limitées à deux étages et doivent être réalisées dans le style local. Cette île est beaucoup plus naturel : plages, montagnes, lagons pour la plongée…

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
Cali, capitale du département de Valle del Cauca, est située dans la vallée du fleuve Cauca (second fleuve le plus important du pays), sur sa côte occidentale. Cette ville se situe à une altitude de 1000 mètres. La population Caleña se compose de métisses et blancs (73,3%), afrocolombiens (26%) et d'indigènes (0,5%). Cali est une ville d’Amérique du sud dont la majorité de la population est noire. L'influence afro colombienne est donc importante et s'observe notamment au travers de la culture musicale de la ville. En effet, Cali est la capitale Colombienne de la salsa. Grâce à son climat et son relief, Cali possède une grande richesse naturelle. L'affluence de plusieurs fleuves rend ses terres propices à l'agriculture de la canne à sucre notamment. Cette région est également riche en minéraux, avec de nombreuses mines de carbone. Parmi les principaux sites touristiques de la Cali, vous trouverez de nombreux centres culturels et théâtres, des expositions, des spectacles, des bibliothèques… (Casa cultural Proartes, Centro cultural de Cali, Centro cultural de Comfandi Santa Rosa, Théâtre Jorge Isaacs, Théâtre de plein air Los Cristales). La ville possède également de nombreux musées : Musée archéologique La Merced, Musée religieux et colonial de San Francisco, Musée de l'or Calima, Musée d'art moderne La Tertulia, Musée archéologique de l’Université de Valle, Musée de la Canne a sucre, Musée départemental des sciences naturelles Federico Carlos Lehman Valencia, Musée d'histoire naturelle…

Voir destination
, , , ,
La forêt amazonienne est l'un des plus importants réservoirs de biodiversité, que ce soit d'insectes, d'animaux ou de plantes de la planète et représente plus de la moitié des forêts tropicales du monde. En termes d'écologie, il s'agit d'une forêt primaire au stade climax. Le département de l'Amazone s'étend sur 109.665 km2 ce qui équivaut à 9,6% du territoire national et à 27,2% de l'Amazonie colombienne. Le fleuve Amazone (long de 6400 km) parcourt la Colombie sur 117 km. La vie est rythmée par les crues de ce fleuve géant, lequel, en saison sèche, s'étale sur une largeur de 4 km, pour inonder la forêt sur des kilomètres pendant la saison des pluies alors que le niveau d'eau monte de 15 m. Deux longs fleuves, le Caquetá (2200 km) et le Putumayo (1900 km) traversent également l'Amazonie Colombienne.

Voir destination
, , ,
Region: Le Pacifique
La côte pacifique s'étend de la frontière du Panama à celle de l'Equateur sur une longueur de 1 300 km. Cette région, le Chocó, est l'une des plus humides et pluvieuses de la planète avec un taux de pluviosité supérieur à 10 000mm³ par an ce qui fait que cette région a le plus de biodiversité du pays et qu'elle est la moins peuplée. Le Pacifique c'est également la forêt tropicale, les mangroves, les plages vierges, une biodiversité surprenante, les baleines et les communautés noires de descendance africaine. Entre forêts et marécages se trouvent des ports, dont Buenaventura, le plus important de la région. Vers le nord, les montagnes du Baudo pénètrent dans l'océan en formant des baies et des criques, c'est une région possédant une grande biodiversité. Le sud, plus plat et traversé par des fleuves impétueux, se caractérise par ses falaises et ses plages bordées de palétuviers. A l'intérieur des terres, le département du Chocó est essentiellement composé de jungle et possède de très belles plages telles que Nuquí et Bahía Solano où vous pourrez apprécier des magnifiques paysages naturels encore intactes. À 56 km de la côte, se trouvent les îles de Gorgona et de Gorgonilla, déclarées Parc National Naturel de Colombie, qui sont de vrais sanctuaires de faune et de flore. À plus de 300 km du littoral, se trouve l'îlot de Malpelo, un rocher qui émerge de l'océan, entouré d'une étonnante vie marine. C'est le 2ème spot du monde pour la plongée sous-marine. En plus des dauphins qui sont présent toute l'année, les baleines à bosse y viennent tous les ans de très loin (aussi loin que l'Antarctique) pour s’accoupler (le chant de la danse des baleines pendant leurs accouplements est impressionnant) et mettre au monde leurs bébés. Les tortues marines viennent également pour y retrouver leur habitat naturel. La pêche au gros est une pratique régulière ici. À noter que cette région possède également une énorme richesse minérale avec de l'or, de l'argent, du platine, du cuivre... Le secteur minier est l'une des principales activités économiques du Chocó avec l'exploitation du bois, de la pêche, du pétrole et de l'agriculture.

Voir destination
Region: Les Andes
Pasto, capitale du département du Nariño est une ville andine située à 2 527 m d’altitude au sud-ouest du pays, à 88 km de l’Équateur. Elle a été historiquement le carrefour des peuples descendant des Incas. C’est une vieille ville aux églises nombreuses et superbes qui a su conserver l’architecture coloniale ainsi qu’un centre très animé. De la ville, on peut admirer la beauté du volcan Galeras qui l’entoure, dans la vallée fertile d’Atriz. Ce volcan est toujours en activité. La ville est très connue pour le vernis de Pasto, une résine végétale traitée pour peindre des pièces en bois avec des couleurs vives. Elle est également connue pour ses grands pèlerinages chamaniques. La lagune de la Cocha se trouve dans le département de Nariño, à 20 kilomètres de Pasto. Elle mesure 25 kilomètres et sa température varie entre 11°C et 13°C. Ses eaux résultent de l’érosion de glaciers et elle est la deuxième plus grande source d’eau de Colombie. La lagune est entourée de montagnes et est alimentée par plusieurs courants d’eau. Dans la convention de Ramsar II, la lagune fut inscrite en tant que zone humide d’importance internationale. C’est le premier endroit de cette région bénéficiant de ce statut.

Voir destination
, , ,
Region: Les Llanos
Le Parc Tuparro a été déclaré Monument National en 1982, il se situe dans la région d’Orinoquia en Colombie. Il est composé d’une variété de canyons d’eau cristalline, de plages dorées et de grands fleuves qui font tout le charme de cette destination merveilleuse. Grâce à une température de 27° en moyenne il y a une faune et flore très diversifiée. Parmi les animaux présents dans cette région, on peut rencontrer des singes, des serpents, des dauphins roses, ainsi que différentes espèces d’oiseaux exotiques.

Voir destination
, , ,
Region: Les Llanos
Les Cerros de Mavecure comptent parmi les montagnes les plus anciennes d’Amérique Latine et se trouvent à une cinquantaine de kilomètres de la ville d’Inirida. Ils sont formés de trois monts, nommés Mavecure, Mono (singe) et Pajarito (petit oiseau). Grâce à leur hauteur de 250 mètres, les visiteurs pourront bénéficier d’une vue spectaculaire sur la forêt tropical et les fleuves qui les entourent. On peut également observer une grande variété d’oiseaux exotiques et faire des sports aquatiques sur le fleuve Inirida qui se trouve à proximité.

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
La Vallée de Cocora – Salento est l'une des destinations les plus importantes du département de Quindío et de la Région du Café. Ses magnifiques paysages font de cette région un endroit attractif pour les touristes. Pendant toute l’année la température moyenne est de 15°C. La température maximale est d’environ 25°C. La Vallée de Cocora se caractérise par des forêts de nuage et une faune et une flore très diversifiées, dont les palmiers de cires – des arbres originaires des hautes vallées andines – sont les plus connus de cette région.

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
Le Parc National Naturel des Nevados a été créé le 30 avril 1974, afin de contribuer à la conservation des écosystèmes. Il s’agit d’une zone froide avec un climat variant de 14°C et -3°C. Situé dans la Cordillera centrale de la région andine, il a une grande importance dans cette région grâce à ses fleuves et ses paramos, il est considéré comme le cœur du Triangle du Café. Cette destination possède une grande variété d’animaux fascinants (le condor des Andes, les colibris, les mouettes, etc.) et de végétations (les orchidées, les mousses, etc.)

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
Le Canyon de Chicamocha se trouve dans les départements de Boyacá et de Santander. Il s’agit d’un accident géographique dans les rivières du Fleuve Chicamocha. C’est à Bucaramanga que le canyon atteint sa profondeur maximale. Le 7 juillet 2009 la New Seven Wonders Foundation l’avait présélectionné pour devenir l’une des Nouvelles Sept Merveilles de la Nature. Il a atteint la 77ème place de ce classement.

Voir destination
, , ,
Punta Gallinas est situé dans l’extrême nord de la péninsule de La Guajira. La nature dans cette région est surprenante et magnifique en même temps : plateau, dunes de sables et falaises rocheuses émergeant de la mer… La dune de sable, la plus haute mesure 60 mètres et se présente comme une muraille face à la mer. A côté de Punta Galllinas vivent environ 100 personnes de l’ethnie de Wayúu. C’est une des seules cultures sud-américaines ayant conservé ses traditions ancestrales. De Punta Gallinas, vous pouvez accéder au cap rocheux de Cabo de Vela. Pendant la saison de pluies, qui va de Septembre à Novembre, on ne peut qu’y accéder par bateau. Mais le parcours vaut définitivement le détour. D’un côté, la mer caribéenne rencontre le désert et de l’autre côté les racines des mangroves sortent de l’eau verte de la Bahia Hondita. Quelque temps en arrière, le Cabo de Vela était très peu peuplé, mais grâce à une forte croissance du tourisme dans cette région, des infrastructures adéquates ont été construites. Aujourd’hui Cabo de Vela est considéré comme l’une des destinations touristiques les plus paradisiaques.

Voir destination
, ,
Region: Les Andes
Armenia est la capitale du département de Quindío et est également réputée comme étant la capitale du café. La ville fut créée le 14 octobre 1889. Du fait de sa croissance urbaine rapide, elle a été nommée « Ville-Miracle ». La région a développé un réseau de tourisme rural, où les voyageurs peuvent prendre des vacances dans des fincas ou des haciendas au milieu des plantations de café et de bananes. Armenia possède un des plus beaux jardins botaniques. La température varie entre 18°C et 28 °C pendant toute l’année. Quimbaya est un petit village situé dans le département de Quindio. Il a été fondé en 1914 et doit son nom à la culture précolombienne qu’il y avait dans la région. Le climat est chaud et les paysages y sont majestueux. On peut y voir des lagunes, des forêts, des refuges d’animaux sauvages, des quebradas et des cascades.

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
Le Désert de la Tatacoa se situe dans le nord du département de Huila. Il est considéré comme la deuxième zone la plus aride en Colombie. C’est une région avec beaucoup d'érosion et de canyons asséchés. Ce désert se caractérise par des couleurs grise, et ocre et par le vert des cactus qui s’y trouvent. La température est de 13°C la nuit et de 40°C la journée. Puisqu’il s’agit d’un désert, il y a très peu d’animaux et peu de végétation. Parmi les quelques animaux que l’on y retrouve, il y a les aigles, les lézards, les scorpions, les araignées, les tortues et les rongeurs.

Voir destination
, , ,
Minca est un petit village situé à côté de la Sierra Nevada de Santa Marta, à 15km de Santa Marta. Des cascades et des piscines naturelles font tout le charme de ce petit village montagneux entouré d’une nature sauvage. Il est réputé pour son café organique et après avoir passé quelque temps à Santa Marta, on apprécie les températures un peu plus rafraîchissantes de Minca. C’est l’endroit idéal pour faire de la randonnée, du vélo en montagne, et observer les oiseaux. La région possède plus de 300 espèces d’oiseaux et les paysages y sont incroyables. Vous pouvez monter jusqu’à San Lorenzo, qui se trouve à 2600 mètres d’altitude, afin de bénéficier d’une vue panoramique sur les pics enneigés de Colon et Bolivar, les pics les plus hauts du monde en bord de mer.

Voir destination
, , ,
La Cité Perdue est un site archéologique sacré de la Sierra Nevada de Santa Marta. Elle a été fondée entre le 7ième et le 8ième siècle par les indigènes de la communauté Tayrona, qui considéraient la Sierra Nevada de Santa Marta comme leur mer et le cœur du monde. La Cité Perdue était probablement le centre politique de la région, aux pieds du fleuve Buritaca et sa population était composée d’environ de 2000 à 8000 personnes. Le site a été officiellement redécouvert en 1972, mais des communautés indigènes qui vivent dans la région affirment qu’ils ont trouvé le site bien avant. En 1986, il est déclaré Réserve de la Biosphère et Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. La construction est restée presque intacte, ce qui démontre l’expertise en architecture qu’avaient les Tayronas. La localisation et la dimension des maisons étaient déterminées par le statut social. Le leader de la communauté était appelé mamo.

Voir destination
, , ,
Puerto Nariño est une petite municipalité, ayant une superficie de 1876km², se trouvant dans la région de l’Amazonas. La température moyenne est de 30°C. C’est la porte d’entrée vers le lac Tarapoto (l’habitat naturel des dauphins roses) et elle présente une très riche culture. La population de cette municipalité est composée en majorité d’indigènes Tikuna et Yaguas, qui ont conservé un style de vie écologique, qui a son tour a contribué au développement de l’écotourisme dans la région. Cette municipalité précieuse possède les plus beaux paysages, que l’Amazonie puisse offrir. Bien que l’on y trouve des passages piétons, les moyens de transports motorisés y sont interdits, afin de conserver au mieux cet endroit. Il y a également de nombreuses initiatives de recyclage et des volontaires qui aident à le maintenir propre. L’eau de la pluie est récupérée afin de réaliser différentes activités. On peut y trouver des eaux noires et des plantes natives qui sont uniques à cette région. L’économie est supportée par la pêche et l’écotourisme. Ce lieu est la preuve que la nature et l’homme peuvent cohabiter en harmonie.

Voir destination
, , ,
La Cienaga Grande de Santa Marta a été créée en 1977 et se trouve dans au nord de la Colombie dans le département de Magdalena. Elle s’étend sur 26 810 hectares. La température moyenne est de 29°C et le climat est sec. Ce lieu est composé de lacs, des marais, de mangroves et de canyons. On y trouve des complexes d’eau composés de plus de 100 mangroves ! C’est un lieu très important pour la nature, puisqu’il comporte le plus grand complexe de lagunes en Colombie. C’est également un refuge pour les oiseaux migrateurs qui viennent de l’Amérique du Nord. Les écosystèmes des mangroves aident dans différentes phases du cycle de vie des mollusques, des crustacés et des poissons. D’ailleurs, ils contribuent également à la conservation et à la survie des espèces dans cette zone, ainsi qu’au développement de la faune et de la flore. Parmi les espèces les plus représentatives de la région on trouve le singe de Cariblanco, les lamantins, les ragondins, une variété de chauves-souris, les caïmans, les iguanes et des oiseaux exotiques, tel que les oiseaux-serpent ou le grand héron. Les forêts de mangrove et les forêts tropicales sèches formées par des petits arbres (les chaparros), les palmiers de vin et les grandes palmes ajoutent à la beauté de cet endroit.

Voir destination
, ,
Region: Le Pacifique
Jurubida est un petit village dans le département du Choco. Cette région vit du tourisme, de la pêche et de l’agriculture. C’est une destination merveilleuse pour les adeptes de l’écotourisme et pour observer les baleines. Cet endroit est visité aussi bien par les Colombiens, comme par des étrangers grâce à sa richesse culturelle, naturelle et gastronomique. C’est une destination unique sur la côte Pacifique.

Voir destination
, , ,
Region: Le Pacifique
Le Parc Utria est un endroit unique et magique. Abritant la forêt tropical, des récifs coralliens, des estuaires, des mangroves et l’océan, le Parc possède l’un des écosystèmes les plus variés et l’une des plus grandes biodiversités au monde. Cependant, il s’agit également de l'un des écosystèmes les plus fragiles de la planète. Le parc s’étend sur 54 300 hectares. D’un côté, vous pourrez voir de mystérieuses montagnes couvertes par la jungle tropicale, cachée en partie par le brouillard. De l’autre côté, vous pourrez voir l’océan majestueux. Les tortues marines, et les baleines reviennent chaque année dans ces eaux chaudes, et la région est régulièrement visitée par des espèces d’oiseaux rares. La côte d’Utria est rocheuse et étroite, composée de récifs coralliens avec très peu de plages de sable. La jungle atteint presque le bord de mer. La richesse démographique du Parc est composée de communautés afro-américaines et métis, ainsi que des communautés ancestrales, tel que les Embará et les Kunas.

Voir destination
, , ,
La municipalité de Florencia est située dans le nord-ouest du département de Caquetá entre la région andine et la région amazonienne. La ville s’étend sur 2 292 km². Jusqu’à sa conquête elle a été occupée par de nombreux groupes indigènes, dont certains se trouvent encore dans la région. Parmi les groupes indigènes les plus représentés sont: les Coreguajes, les Andakíes et les Huitotos. Le territoire est composé des piémonts, des versants et des plaines. Par conséquent il existe une grande végétation et des espèces comme les tatous, des petits rongeurs et différentes espèces de singes, ainsi qu’une grande variété d’oiseaux. Le mirador de Sinaí est l’endroit parfait pour apprécier Florencia et la réserve naturelle dans les Vallées du fleuve Orteguaza. L’économie de la municipalité est basée sur le tourisme (hôtels), les restaurants, ainsi que les entreprises commerciales. L’élevage et l’agriculture sont primordiales (plantations de bananes, yuca, café amazonien, fleurs et fruits exotiques).

Voir destination
Araraucara se trouve dans le département de l’Amazonas et possède une faune et une flore très variée, du fait de sa localisation et ses conditions climatiques. On y trouve des fleurs endémiques, des mousses et des lichens. Parmi les nombreuses espèces animales se trouvent les grenouilles, les oiseaux et les petits rongeurs. C’est un endroit idéal pour profiter de l’écotourisme, des magnifiques paysages, de la variété de couleurs des fleuves, des plages de sable fin et blanc. Tous ces éléments font de cet endroit en un lieu unique pour profiter de la nature. Vous pouvez y pêcher, nager avec les dauphines, échanger avec les anciennes tribus indigènes, observer des pétroglyphes. Les groupes indigènes qui vivent dans cette région sont les Huitoto, Anques et les Muinane. Parmi la nourriture traditionnelle vous découvrirez le manioc, la banane, la yuca, l’ananas, la parépu, la chucula et viande de brousse. Parmi les lieux recommandés aux touristes se trouvent la Cuidad de Piedra, le Cañon Paujil, Angostura et le fleuve Yarían et surtout les parcs nationaux tels que Cahuinari et Chiribique.

Voir destination
Region: Les Andes
Bucaramanga est la capitale du département de Santander et est situé sur la cordillère orientale. La ville a été fondée en 1622 et s’est développé aux alentours du parc García Rovira. C’est une ville moderne, entourée de montagnes et de gratte-ciels. On y trouve de nombreuses zones vertes et elle est renommée pour sa vie nocturne grâce à ses bars et ses discothèques. Le parc Santander, l’un des parcs les plus connus, se trouve au cœur de la ville. Bucaramanga compte 70 espèces d’arbres, dont 40 espèces originaires de la région. Les espèces animales les plus communes que l’on puisse trouver à Bucaramanga et ses alentours sont les orioles troupiales, les perroquets, les canaries, les iguanes, les singes et les rongeurs. Les fleuves le plus importants sont le Suratá et l’Oro, lesquelles traversent la ville de Bucaramanga. Girón est une municipalité du département de Santander, qui fût fondée en 1631. Elle est également connue comme « Ville de cavaliers ». San Juan de Girón se trouve à 7 km de la capitale (Bucaramanga) et fait également partie de la zone métropolitaine de cette ville. Parmi les lieux connus, on peut citer la Basilique Menor San Juan Bautista où se trouve le Seigneur des Miracles. L’attrait touristique de Girón vient principalement de l’intérêt pour la religion et la culture. La ville a été déclarée monument national, car elle fût importante pour l’histoire colombienne et est parvenue à conserver son architecture coloniale avec ses rues pavés, ses balcons et ses façades blanches.

Voir destination
, ,
Region: Les Andes
La municipalité de Honda se trouve dans le nord du département de Tolima et constitue une frontière avec les départements de Cundinamarca et Caldas. La municipalité conserve son architecture coloniale influencée par les espagnols depuis la conquête. On peut apprécier des lieux historiques, tel que le pont de Navarro, la rue de las Trampas et la Cathédral de Notre Dame du Rosario. Il y a de nombreux hôtels et l’amabilité de ses habitants font de cet endroit une destination attractive. Honda est entourée par une série de montagnes et de collines parmi lesquelles on trouve la Meseta de los Palacios et le Cerro Caco à Pelota, depuis lesquels on peut admirer la ville. Les paysages sont typiques des climats secs et ceci permet qu’il ait une faune très variée, une végétation naturelle, ainsi qu’une grande diversité d’oiseaux. La région est traversée par l’un des fleuves les plus importants de la Colombie, le Fleuve Magdalena, mais aussi par les fleuves Gualí et Guarinó et différentes quebradas (ruisseaux). L’économie est supportée en grande partie par le tourisme (agrotourisme, écotourisme et aquatourisme), l’élevage, la pêche et les plantations de coton, de riz et de sorgo.

Voir destination
Region: Les Andes
Ibague est située dans le département du Tolima, proche du Nevado del Tolima sur la cordillère centrale. La ville est également connue en tant que capitale musicale de la Colombie. La ville a été fondée en 1550, elle est considérée comme l’une des plus anciennes villes de l’Amérique. Le territoire dispose d’une faune et une flore très diversifiée grâce à son climat, la région compte deux nevados (montagnes enneigées): le Nevado del Tolima et le Parc National Naturel de los Nevados. Ces deux nevados sont indispensables pour la ville d’Ibague, car ils l’approvisionnent en eau. Bien qu’il n’y ait pas de saison dans la région, on peut observer des températures très variées, oscillant entre 0°C et 30°C. Sur le plan économique, Ibague est considéré comme principal épicentre culturel, commercial et industriel du département de Tolima. Dans la ville règne une bonne ambiance grâce à la musique, aux murailles colorées et à la variété de monuments qui font allusion à la musique. On y trouve également le conservatoire le plus important du pays. Le Festival Folklorique Colombien est célébré à Ibague pendant tout le mois de juin. Celui-ci souligne les valeurs traditionnelles et culturelles qui caractérisent la région. Les plats typiques de la région sont la lechona, le tamal et les Achiras entre autres spécialités.

Voir destination
Region: Les Andes
Manizales est la capitale du département de Caldas. Elle a été fondée en 1849 et est également connue comme la ville des Portes Ouvertes. La ville est située dans le triangle d’or, à proximité de trois villes de grande importance en Colombie (Bogota, Medellin et Cali). Cette ville se trouve dans la région du café du pays et entourée par des montagnes. C’est la porte d’entrée vers los Nevados et compte trois réserves naturelles parmi lesquelles se trouvent les Yarumos, la réserve du fleuve Blanco et le Recinto del Pensamiento. Les lieux les plus attractifs sont : la Plaza de Bolivar, le Palais du Gouvernement, la cathédrale de Manizales, l’Eglise de l’Immaculée Conception et la Torre al Cielo, point de vue spectaculaire sur l’ancien village de Salamina et le village de Neira. Il est également possible de faire des randonnées dans le Parc National des Nevados. Parmi les évènements de plus grande importantes de la ville, on peut citer les suivant: la feria de Manizales, la saison taurine internationale et le royaume international du café. C’est un endroit idéal pour l’écotourisme et le tourisme rural. Une opportunité parfaite pour s’immerger dans la culture colombienne.

Voir destination
Region: Les Andes
Santuario Otún Quimbaya est situé dans le département de Risaralda dans la région andine de Colombie sur la cordillère centrale. Le sanctuaire a été fondé en 1996 afin de garantir la conservation de la jungle subandina et des espèces qui vivent dans ces écosystèmes. Il abrite une variété d’oiseaux, papillons et mammifères. On peut trouver des espèces végétales typiques de la forêt de nuage : les palmiers de cire, les yarumos, les orchidées et les bromelias. Une variété de climat – allant de la saison sèche à la saison des pluies – fait de cet endroit en un lieu vert avec une grande variété de végétation. Cette zone est protégée due à l’importance de ses écosystèmes. On peut observer des plantations de cipres, roble, urapán et pino du fait du programme de reforestation des bassins. C’est un lieu idéal pour les adeptes de l’écotourisme.

Voir destination
, , , ,
Region: Les Andes
Salamina, également connue comme « Ville Lumière de Colombie », est une municipalité du département de Caldas. Elle s’étend sur 403,54 km². Fondée en 1852, la ville a été déclarée monument national et patrimoine historique de l’Humanité en 1982. L’économie est principalement supportée par la pisciculture, agriculture (plantations de café, bananes et sucre de canne), l’élevage et l’industrie minière. Aux alentours, on peut faire de nombreuses activités relié à l’écotourisme grâce à une faune et une flore très variées dans la région. On y trouve de nombreux paysages à admirer : le fleuve Chamberi, El Cedral et les forêts de palmiers de cire. La ville a su conserver son architecture coloniale avec ses balcons et une variété de couleurs incroyable. Dans les haciendas, les visiteurs peuvent apprendre sur les traditions et la culture de la région. Parmi les lieux incontournables à visiter, on trouve la Place Bolivar, l’hôtel de ville, Casa Jimenez, Notre Dame du Mont-Carmel, ainsi que de nombreux parcs…

Voir destination
, , , ,
Les îles du Rosario et de San Bernardo ont été déclarées parc national naturel afin d’y protéger la vie marine et les récifs coralliens, d’une importance primordiale dans les Caraïbes. Les 28 îles du Rosario se trouvent dans le département de Bolivar dans la région des Caraïbes dans le nord du pays. Ces îles sont une merveille de la nature grâce à leur végétation et leurs belles plages d’eau cristalline, on y trouve une variété de formations coralliennes et un écosystème unique au niveau mondial d’un grand attrait touristique. Ce type d’écosystèmes abrite une faune et flore très variées, on y trouve une grande variété de poissons colorés, des plantes aquatiques de différentes formes et couleurs, ainsi que coraux. Il est conseillé de visiter l’Océanaire, où l’on peut observer de nombreuses espèces (requin, dauphins, tortues, etc.) dans leur habitat naturel. L’archipel de San Bernardo est formé de 10 îles (Palma, Boquerón, Ceycén, Cabruna, Tintipán, Múcura, Wonder, Santa Cruz del Islote et Mangle) situées dans le Golf de Morosquillo, il s’étend sur 255 km2 approximativement. C’est un lieu idéal pour être en contact avec la nature et pratiquer des activités telles que la plongée sous-marine et la natation.

Voir destination
Barranquilla est situé dans le département de l’Atlántico. Il s’agit du centre principal de l’économie de la région caribéenne et c’est un important port maritime, et fluvial. De plus son économie est basée sur le commerce, l’industrie, les services et le transport du fait de sa localisation stratégique pour le développement du commerce national et international. Le climat, peu variable, est agréable pendant toute l’année. La forêt tropicale est sèche et dans les zones urbaines on peut observer des arbres tels que la roble rosée, le guayacan et l’amandier, entre autres. Dans la ville même on peut observer de nombreux oiseaux, insectes, reptiles, ânes et chevaux. Parmi les lieux d’intérêt de Barranquilla, il y a le Viejo Paro, le théâtre Amira de la Rosa, le musée d’art moderne de Barranquilla, le zoo et le musée Romantique. Au mois de février, le Carnaval de Barranquilla attire de nombreux visiteurs, l’un des Carnavals plus réputés du monde. La muraille historique et la plage sont également des grands attraits de la région. Le parc de l’île de Salamanca a été déclaré zone d’importance mondiale (Ramsar) et a été intégré par la suite dans le programme de l’homme et la biosphère de l’UNESCO. Il est composé de marais, de forêts, ainsi que d’une partie de la rivière Magdalena qui se trouve entre Santa Marta et Barranquilla. Dans ce Parc, se trouvent 9 classes d’anfibios, 35 espèces de reptiles, 140 espèces de poissons, 98 invertébrés aquatiques et 199 espèces d’oiseaux. Préserver et protéger ses écosystèmes et ses espèces en voie d’extension est l’objectif principal du parc. Il y a aussi une grande variété de végétation : le palétuvier rouge, le palétuvier blanc et le chêne argenté. La variété des paysages composés par les écosystèmes marins et côtiers, les mangroves et les marais, fait du Parc un lieu très agréable.

Voir destination
, , ,
Region: Les Llanos
Villavicencio, considéré comme « La Porte de Plaines », est la capitale du département du Meta. La ville se trouve à 647 mètres d’altitude dans la cordillère orientale. Les espaces verts sont magnifiques, et l’endroit est également réputé pour sa vie nocturne et pour les asaderos - des restaurants servant de la viande grillée, dont la spécialité est la mamona (viande bovine). La culture Llanera ressemble à celle des cowboys et elle a une forte incidence dans la région. Historiquement, la ville était le marché principal pour les activités d’élevage de la région. Aujourd’hui, Villavicencio se présente comme un bon point de départ pour aller visiter d’autres villes du pays, tel que Caño Cristales.

Voir destination
Region: Les Llanos
Yopal est la capitale du département de Casanare. Elle s’étend sur 2595 km². La ville n’a été fondée qu’en 1915, ce qui fait d’elle une des plus jeunes capitales au monde. Yopal est une ville merveilleusement bien contrastée avec d’un côté une faune et une flore précieuses et de l’autre côté les importants recours hydrographiques et la richesse d’hydrocarbures. Alors que dans les années 1950, Yopal ne comptait que 214 habitants, 86 860 personnes ont été recensées en 2003. Parmi les activités touristiques, il est possible de visiter un ancien aéroport, transformé aujourd’hui en parque et qui fut construit pas des prisonniers dans les années 50. De plus l’ancien quartier San Martin est charmant, ainsi que le mirador de la Vierge de Manare, sanctuaire religieux de la Vierge Patronne des habitants du département de Casanare.

Voir destination
, , ,
Palomino est situé dans la Sierra Nevada de Santa Marta, au bord de l’eau bleue cristalline de la rivière Palomino. La rivière descend depuis les hauteurs de la Sierra Nevada jusqu’à la mer caribéenne. Palomino est un petit village de pêcheurs situé entre les montagnes et la mer. La population est constituée de caribéens et d’indigènes de la Sierra Nevada : Kogi, Arhuako, Wiwa et Kankuamo. La mer bleue-turquoise et les plages désertes de sable blanc qui s’étendent sur des kilomètres et la belle végétation tropicale des plages… Depuis ce décor paradisiaque, vous pouvez observer la Sierra Nevada de Santa Marta et ses sommets couverts de neige. Les plus haut sommets sont Cristóbal Colón et Simón Bolívar mesurant chacun 5 775 km. Ils se trouvent à seulement 42 kilomètres de la côte caribéenne. Palomino est un endroit mystique et charmant, où vous pouvez faire du surf et des fogatas (feu de camp). Il s´agit d’un village encore préservé du tourisme de masse.

Voir destination
, , ,
Dissimulé à l’intérieur de la Sierra Nevada de Santa Marta, Nabusímake est la capitale spirituelle du groupe indigène Arhuacos. Dans leur langue Nabusímake signifie « Terre où le soleil est né ». Lorsque les espagnols sont arrivés en 1750, ils ont baptisé le village San Sebastián de Rábago et ont commencé leur mission d’évangélisation. Aujourd’hui, quelques personnes seulement ont le privilège d’accéder à cet endroit merveilleux, car il est protégé par des mamos et des indigènes, qui ne laissent entrer que des personnes qui respectent le village et leur communauté. Ils ne sont pas ouverts au tourisme de masse, le jugeant trop destructif. Accéder à Nabusímake est une véritable aventure. La meilleure option est de partir depuis Valledupar jusqu’au village Pueblo Bello, qui se trouve à seulement 25 kilomètres de cette capitale spirituelle. Dans cette zone, le paysage devient déjà plus vert. De Pueblo Bello à Nabusímake, il n’est possible de voyager qu’à dos de mule ou à pied. Le parcours est merveilleux. Le chemin est parsemé de fleurs telles que les cayennes, les hydrangeas et les dalias. Il est possible de se baigner dans l’eau froide cristalline de la rivière San Sebastián. A l’arrivé à Nabusímake on peut sentir la spiritualité du village, protégé par les montagnes. Il est possible d’y renouveler son corps et son âme.

Voir destination
, ,
Region: Les Andes
Guatapé est une ville d’Antioquia de l’est, qui a été fondée en 1811. La base de son économie est : l’agriculture (plantations de pomme de terre, tomates, haricots et mais), l’élevage, la production hydroélectrique et finalement le tourisme, grâce aux nombreuses activités que l’on peut y faire et à la bonne infrastructure hôtelière. Les lieux les plus visités dans cette région sont le Peñol de Guatapé et le lac de Guatapé qui compte environ 2.262 hectares. Les façades colorées et la belle place principale font de la visite de cette ville une expérience très agréable. El Peñol de Guatapé est un monolithe (un grand bloc de pierre) qui se trouve à Guatapé, à Antioquia à 70 km de Medellin. Il est composé de feldspath, de mica et de quartz. Le Peñol est considéré comme patrimoine culturel et il s’agit d’une importante attraction touristique, puisqu’il offre le meilleur point de vue sur le barrage de Guatapé. On peut accéder au sommet en escaladant ses 649 marches.

Voir destination
, , ,
Region: Les Andes
Le Parc Naturel National Chingaza se trouve au nord-ouest de Bogota sur la cordillère orientale de la région andine. Il s’étend sur 76 600 hectares. Créé en 1977, c’est une zone avec une forte biodiversité, qui compte approximativement 38 espèces de plantes. Le parc contribue à la préservation des espèces vulnérables (le condor des Andes, l’ours à lunette, tapir, le puma, le jaguar, entre autres...). On peut également y trouver des frailejones, des mousses et arnicas, plantes qui sont importantes pour conserver l’humidité. Dans le parc se trouve le barrage de Chuza, qui fait bénéficier d’une énorme réserve d’eau à 12 millions de personnes dans la ville de Bogota. C’est un espace idéal pour être en contact avec la nature et apprendre sur les écosystèmes et la biodiversité de la région.

Voir destination
Region: Les Andes
Le lac de Tota se trouve dans le département de Boyacá, 15 km de Sogamoso. Il se trouve à proximité des villes de Cuitiva, Tota et Aquitania. C’est le lac le plus grand de Colombie. Ses plages sont de sable blanc et l’eau est claire et transparentes. De nombreux oiseaux et différentes espèces de truites vivent dans ces eaux. La zone dans laquelle se trouve cette lagune est caractérisée par l’écosystème de la forêt andine. Parmi les différentes plages se trouvent la lagune de Tota et la Playa Blanca, très connue par les sportives. C’est une plage naturelle de 12°C similaire aux plages des Caribes. C’est l’endroit parfait pour pratiquer des sports nautiques, de planche à voile, de la randonnée ou tout simplement faire du camping.

Voir destination
Region: Les Llanos
Puerto Carreño est la capitale du département du Vichada et constitue la frontière avec le Venezuela. Avec une surface totale de 12 409 km2, le village compte seulement 10 034 habitants. Les activités économiques les plus importantes sont : l’élevage, la pêche, l’agriculture et la mine (or et argent). À partir de son port fluvial des biens commerciaux sont transportés à Bogotá. Le village compte quelques sites touristiques intéressants, comme par exemple la population riveraine de Casuarito, qui manufacture le cuire et le textile. On peut aussi y trouver Puerto Gaitan plutôt réputé pour ses activités pétrolières.

Voir destination
Region: Le Pacifique
La municipalité de Bahia Solano se trouve dans le département du Chocó, à 5 kilomètres au-dessus du niveau de la mer. Elle s’étend sur 1667 km2. Le paysage de Bahía Solano présente beaucoup de richesses, et d’atouts culturels tels que les cascades d’eau douce au bord de la mer, les plages étendues, la forêt tropicale humide et les baleines à bosse des mers chaudes. L’économie dépend de l’agriculture (manioc, lulo, plantain) de la pêche, de l’élevage et de l’écotourisme. Bahía Solano est un endroit idéal pour les amoureux. On y trouve des plages paradisiaques et vous aurez l’opportunité de faire de la plongée et d’admirer la beauté des récifs coralliens et les baleines. Les randonnées dans la jungle au milieu d’une riche biodiversité, de magnifiques chutes d’eau et des ruisseaux sont des activités dont vous pourrez profiter.

Voir destination
Region: Les Andes
La ville de Jericó a une surface de 193 km2. Elle a été fondée le 28 septembre 1850 et il s’agit du berceau de la colonisation paisa. Le territoire a été aménagé avec plusieurs réserves naturelles afin de préserver et récupérer des forêts reliques et conserver la faune et la flore. Jericó est entourée de montagnes et de collines gardiennes, qui font partie des paysages urbains, des jardins botaniques (los Balsos) et la forêt de nuage. Les principales rivières qui proviennent de la région du Cauca sont le Rio Piedras et le Rio Frio. La traditionnelle architecture républicaine est très colorée. Ceci est très caractéristique pour une ville fondée en 1800 par les Espagnols. Son économie est basée sur les plantations de café et de bananes, l’élevage et l’industrie du cuir. Jardín est une ville du département d’Antioquia. Elle constitue une frontière avec Jerico et s’étend sur 224 km2. Fondé en 1863, la ville est montagneuse avec une variété de végétation, ainsi que de nombreux fleuves et ruisseaux. La municipalité est caractérisée par des sentiers écologiques et des routes en pierre, bordés d’une végétation remarquable composée d’une diversité d’arbres, buissons, fleurs. Les routes en pierre qui ont été préservées sont le Camino de la Herrera, Camino de Herradura de La Linda jusqu’à Jericó, de Herradura de la Cereda la Mesenia et le chemin vers Herradura de la Salada jusqu’à Támesis.

Voir destination
Riohacha est la capitale du département de la Guajira, à 170 km de Santa Marta. Elle compte 170 000 habitants et a été fondée en 1535 par l’explorateur allemand Nicolas de Federman. Les activités économiques prédominantes sont toutes en relation avec le port, qui se trouve dans la ville. Riohacha est également un bon point de départ pour les voyageurs souhaitant découvrir la péninsule de La Guajira. Riohacha peut être découvert en seulement quelques heures. Une belle option est de regarder les pêcheurs au travail. Parmi les attractions touristiques, il y a le beau boulevard Paseo de la Marina situé au bord de la mer, la statue de Nicolas de Federman se trouvant sur une place triangulaire, le Parc José Prudencia Padilla et la Cathédral de Notre Dame des Remedios. A 20 kilomètres de Riohacha se trouve le sanctuaire des Flamencos. C’est une réserve de 7 682 hectares avec des mosaïques de lagunes, de forêts sèches et de marécages. On y trouve 185 espèces d’oiseaux (desquels 80% sont des oiseaux migratoires), tel que les pygargues et la spatule rosée. Quatre espèces de tortues marines viennent ici pour pondre leurs œufs.

Voir destination
Region: Les Andes
Mesa de los Santos a été fondé le 1 Janvier 1750. La commune de Santos se trouve sur le plateau de Jéridas et a été habité par différentes communautés indigènes tels que les Chibcha, les Muiscas et les Guanes. C’est un lieu caractéristique de par ses plantations de café organique de très bonne qualité et reconnu mondialement. La Mesa de los Santos compte plusieurs miradors qui permettent d’observer le Cañon del Chicamocha, la Saldo del Duendo, les chemins de l’allemand Georg von Lengerke, le village de los Santos, entre autres… On y trouve également un système de téléphérique qui relie différents lieux du Parc National de Chicamcocha (Panachi). En plus de toutes ces activités culturelles, il est également possible de découvrir des villages (santandérien) typiques de la région. Il s’agit d’un endroit idéal pour l’écotourisme et pour réaliser différentes activités tel que la randonnée, le parapente et le rappel. Cet endroit conserve sa beauté naturelle grâce à ses paysages qui permettent aux touristes de se détendre et d’être en contact avec la nature.

Voir destination
Region: Les Andes
Mocoa est la capitale du département de Putumayo et la porte d’entrée vers l’Amazonie. Il est recommandé d’arriver à Mocoa depuis San Agustín, car la route est très belle. En seulement trois heures vous passerez de la fraîcheur du Huila, à la chaleur amazonienne. Le paysage change aussi : la végétation luxuriante de l’Amazonas et une étonnante faune sauvage vous attendent. Vous pourrez également vous baignez dans des cascades et des piscines naturelles. Le territoire appartient à la communauté indigène de Kafán et Inga et s’est ouvert il y a seulement peu de temps à l’écotourisme. Sibundoy appartient également au département de Putumayo. Le village à 3630 mètres d’altitude ne se trouve qu’à 80 kilomètres de Mocoa. D’un point de vue ethnobotanique, Sibundoy est l’une des régions les plus riches de la planète, ayant le nombre le plus important de plantes médicinales. En 1941, Richard Evans Schultes a découvert une des concentrations les plus importantes de plantes hallucinogènes, avec plus de 1600 arbres hallucinogènes. Schultes a travaillé en étroite collaboration avec les guérisseurs et a enregistré plusieurs fleurs avec lesquels les habitants de la région traitaient les infections et la fièvre, des racines médicinales pour tuer les parasites, des toniques pour guérir les problèmes de nerfs et des pratiques pharmaceutiques pour prévenir les douleurs lors de l’accouchement.

Voir destination
Au nord-ouest de la péninsule de La Guajira se trouve la Serranía de Macuira, qui doit son nom aux ancêtres des Wayúus : les Makui. A l’intérieur du refuge des Wayuu se trouve un parc de 25 000 hectares, le Parc National Macuira. Il est composé d’une chaîne de montagnes de 500 mètres de haut. Certains sommets atteignent plus 750 mètres et le point culminant est le Cerro Palúa, à 865 mètres. A l’intérieur de ce semi-désert, des microclimats forment des oasis à l’image des forêts tropicales. L’humidité provient surtout du nord-ouest, formant des nuages dans la soirée, qui se dispersent à nouveau dans la matinée. L’isolement de Macuira lui donne une faune et une flore intéressante et une vie sauvage notable, qui inclut les Cardinalidae, ainsi que 15 espèces de serpents, tel que le serpent corail. Y vivent également des communautés de Wayúu, peu influencés par le monde extérieur. Ici les indigènes cultivent des noix de cajou, des noix de coco et des plantains, ainsi que des cosses de dividivi. Les gardes forestiers sont tous des indigènes très accueillants. Une marche jusqu’à la cascade de El Chorro est vivement recommandée. C’est une zone verte luxuriante et charmante. De l’autre côté de Maicura se trouve Punta Gallinas, qui est le point le plus au Nord de l’Amérique du Sud, un lieu spectaculaire. A proximité se trouve également Taroa, dont les dunes de sable semblent tomber dans la mer. Maicura est l’endroit idéal pour se rapprocher de la nature, de la culture Wayuu et apprendre de leur sagesse.

Voir destination
Region: Les Llanos
Puerto López est situé dans le département du Meta et est considéré comme le cœur de la Colombie, puisque c’est le centre géographique du pays. Puerto López est également un des ports fluviaux le plus important du fleuve Meta. Plusieurs fleuves traversent cette ville. Le plus important en termes de réseau hydrologique est le fleuve Meta. Le village est connecté avec les Llanos Orientaux grâce au fleuve Meta et avec la Venezuela grâce au Fleuve Orinoco. Puerto López et ses alentours sont considérés comme la région agricole la plus importante dans le département du Meta. Des plantations de riz, maïs, yuca et fruitiers se trouvent ici. L’économie de la région repose également sur l’élevage, la pêche, le commerce et le transport. La ville de Puerto Lopez se trouve dans le département de la Meca, et sa superficie est de 17.499km². Les activités économiques principales sont l’élevage, l’agriculture, le commerce et la pêche. De plus le Port est caractérisé par son activité pétrolière. Il commença sa transformation au 21ème siècle, faisant de la Colombie, un des plus importants producteurs de pétrole du monde. Le port compte un grand nombre de canaux ; le plus important est le fleuve Meta. Les lieux touristiques de la ville sont le Parc Jorge Eliécer Gaitan, la Cathédrale Maria Madre de la Iglesia, le Parc Francisco José de Caldas, le Parc écologique, et le centre des Beaux-Arts.

Voir destination
,
Region: Les Andes
La ville de Santuario, située dans le département de Risaralda, a été fondée en 1886 par le colon Julian Ortiz, durant la 2éme grande vague de colonisation. Santuario s’étends sur 201km2 et compte plus de 15000 habitants. L’attraction principale de ce village est son charme architectural colonial particulier au département antioqueña. Cependant le Parc National Naturel Tatamá, situé dans la même zone montagneuse, attire également l’attention de par sa biodiversité intacte et la beauté de ses paysages. L’économie de la région est centrée sur la culture du café, mais aussi l’élevage et l'agriculture. Si aujourd’hui la nature du Parc National Tatamá reste très bien conservée, c’est parce que le parc est encore méconnus du public. Dans ce même parc se trouve le Sentier Cascadas, lieux incroyable pour profiter de sa végétation exubérante et pratique l’escalade. Certaines études affirment que l’appellation Tatamá signifie « la Terre la plus Haute » en Indien Anserma mais d’autres disent que cela signifie plutôt « les Grands-Pères des fleuves ». Le parc éveille l’attention de nombreux scientifiques. De nombreuses espèces animales et végétales ont trouvé refuge dans ce havre de paix naturel. Aux côtés du paramo de Tatamá, se trouvent les paramos Frontino et El Duende, 3 zones dont la parfaite conservation est unique en Colombie.

Voir destination