Voyage au coeur de la communauté indigène des Guambianos



Charlotte, responsable de l'agence Aventure Colombia de Cali en Colombie est partie à la rencontre des Guambianos dans la région de Silvia. Elle nous livre ici ses impressions lors de son séjour chez l'habitant au sein de ce peuple andin haut en couleurs. 
 

Bonjour, est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Hola, je m'appelle Charlotte, j'ai 29 ans et suis commerciale chez Aventure Colombia depuis 3 ans. Je suis actuellement responsable régional de Cali. Je parle Français, Anglais et Espagnol couramment et j'adore la salsa.

 
Comment as-tu rencontré tes hôtes ?

A l’occasion d’une visite du marché de Silvia. Je m’y rendais avec une amie qui réalise un reportage sur les femmes Colombiennes. Nous sommes alors tombées sur “Jacinta”, femme Guambiano au caractère bien trempé qui faisait le marché, la conversation s’est alors facilement instaurée. Cette dernière nous a expliqué qu’elle a une association d’artisanat Guambiano sur Silvia. Elle nous a aussi parlé de sa petite finca où elle élève quelques moutons, et où elle souhaiterait recevoir des visiteurs pour faire connaître sa culture. Souhaitant effectuer une nuit chez l’habitant dans cette région, j’y suis alors retournée suite à ce premier contact. Elle peut recevoir chez elle une personne seule ou un couple, c’était vraiment typique.

guambianos_aventurecolombia-8.jpg

 
Combien de temps as-tu passé avec la famille Guambiana?

2 journées / 1 nuit pendant la semaine sainte qui y était d’ailleurs largement célébrée.
 

Que sais-tu de leurs origines ? D’où viennent-ils ?

Originaire du Cauca (sud de la Colombie) c’est un peuple qui a toujours vécu en altitude.
 

Comment et de quoi vivent-ils ?

Les Guambianos vivent de l’agriculture (café, manioc, pommes de terre, haricots et chou...), de l’élevage (moutons, chèvres, poules...), de leur artisanat (qu’ils vendent beaucoup sur le marché de Silvia) et d’autres professions tel que l’enseignement, la médecine, la pharmacologie.
 

Quel genre d'artisanat fabriquent-ils et produisent-il ?

Il est produit et vendu autour de Silvia des Mochilas (sac en fibre végétale et en laine de mouton), des colliers de perles, les Juanas, des chapeaux en paille traditionnels, des tenues traditionnelles telles que des ceintures brodées, ainsi que les jupes noires et capes bleues traditionnelles des Guambiano.

guambianos_aventurecolombia-9.jpg

Quelles sont leurs costumes et traditions et celles qui t'ont le plus impressionné?

Le vêtement traditionnel est encore beaucoup porté, les anciens encouragent d’ailleurs les plus jeunes à continuer de se vêtir de manière traditionnelle, j’ai aussi eu  l’occasion de découvrir et goûter à certains mets typiques tel qu’un dessert qui ressemble à la Mazamorra, je me suis aperçue que la médecine traditionnelle est encore très pratiquée et notamment l’utilisation de plantes médicinales. En vivant chez les Guambiano, on peut avoir la chance d'assister à certaines cérémonies comme celle du passage des garçons à l'âge adulte. Les jeunes hommes  sont emmenés à la maison communautaire pour y effectuer une “harmonisation” (nettoyage fortifiant par le massage et vaporisation de mélanges de plantes). Les célébrations de mariage sont aussi propres à leur communauté et valent le détour.
 
Un autre aspect culturel très important est leur langue traditionnelle, le “Misak” qui est parlé aussi bien par les jeunes que par les parents et toujours enseigné à l’école.
 
Les Guambianos ou “Misak” sont catholique mais conservent leur propre entité religieuse. La communauté dispose d’un chef spirituel et politique appelé le “Casiké”.
 

A quel statut social sont-ils sujet en tant que Guambiano?

Grâce à la constitution de 1991, ils possèdent leur propre territoire, aucun Colombien ne peut acheter de propriété sur le territoire Guambiano. Étant une communauté minoritaire et au même titre que les 85 différents groupes ethniques du pays (comptant notamment les Emberas, les Wiwas, les Koguis,  les Wayuus, les Yupkas…), les Guambianos comme les autres communautés amérindiennes ont légalement le droit d'imposer leurs propres lois traditionnelles et leurs coutumes.
 

Suivent-ils les règles générales Colombiennes ou suivent-ils un régime particulier?

Ils ont des règles propres à la communauté surtout en cas de règlement de conflits ou de vols, on passe voir le Casiké pour régler les différends avant d’avoir recours aux autorités Colombiennes. Mais les lois Colombiennes restent appliquées.
 

Quelles sont tes impressions générales sur ton expérience?

On voit très clairement que c’est un peuple très solidaire, l’entraide est très présente au sein de la communauté, on a souvent recours au troc. Il y a une vrai volonté de la part de certains membres de la communauté de conserver leurs traditions et ne pas céder au consumérisme (par exemple: privilégier l’artisanat traditionnel aux produits appartenant à d’autres cultures même s’ils se vendent mieux).  
Les Guambianos sont présents dans la région de Tierradentro et surtout à Silvia. Ils sont environ 13 000 dans la région de Silvia et 21 000 dans tout le pays.

Cette expérience originale et très typique, complètement hors sentiers battus, m’a beaucoup plue. Loger chez l’habitant permet de créer un lien, une amitié et de dépasser le simple folklore.
 
 

Fecha de publicacion: 
23 Août 2017

Par: Aventure Colombia
Agence de voyages colombienne
Pionnière sur la destination et spécialisée sur le tourisme d'aventure, l'écotourisme et le tourisme communautaire.

Logo Aventure
Culture
Voudriez-vous commenter cet article?